Guinée : Vers une meilleure reforme de l’armée…

Armée
Le Premier Ministre Mamady Youla et le Chef de la Délégation de l'Union Européenne en Guinée
Le Premier Ministre Mamady Youla et le Chef de la Délégation de l'Union Européenne en Guinée

CONAKRY-La Guinée vient de se doter d’une nouvelle politique de gestion commune des ressources humaines dans le secteur des forces de défense et de Sécurité.

Cette politique a été réalisée par un groupe composé des représentants du Ministère de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration (MFPREMA), de la Commission Technique de Suivi (CTS) du Comité National de Pilotage de la RSS (CNP-RSS) et des quatre ministères sectoriels, appuyé par  l’Union Européenne.

Ce mercredi 12 octobre, à Conakry, le Chef de la délégation de l’Union Européenne en Guinée, Gerardus Gielen, a remis le document au Premier Ministre Mamady Youla. 

Pour le Chef du Gouvernement guinéen, la rénovation de la gestion des ressources humaines dans le secteur de la sécurité s’inscrit dans cette volonté de son équipe d’améliorer le fonctionnement des institutions relevant du secteur de la sécurité. Selon Mamady Youla, la mise en œuvre de la politique commune de gestion des ressources humaines repose sur le principe du partage de plateforme unique d’information du ministère de la fonction publique, de la réforme de l’Etat et de l’administration dont la base de données intègrent tous les agents de la fonction publique.

La direction des ressources humaines de chacun des ministères du secteur de la sécurité, a-t-il dit, devra être restructurée, son personnel sélectionné et formé pour répondre aux nouvelles exigences de la politique rénovée de gestion des ressources humaines.

 « La formation du personnel et l’acquisition des équipements bureautiques et informatiques seront réalisées dans le cadre de divers projets européens qui appuient les départements ministériels. L’opérationnalisation de la politique commune de la gestion des ressources humaines dans les ministères du secteur de la sécurité s’étalera sur toute l’année 2017. Les acteurs du secteur de la sécurité doivent désormais s’approprier cette politique rénovée pour favoriser sa mise en œuvre efficace qui, commence par le partage du document », a déclaré M. Youla, appelant à l’engagement de tous afin de maintenir la dynamique de la réforme.

25 millions d'euros d’appui

Pour le Chef de la délégation de l’Union Européenne, la Réforme du Secteur de Sécurité est une priorité politique du Président de la République. Selon lui, son institution a fait sienne cette priorité pour accompagner les autorités guinéennes dans ce processus de réforme.

Geradus Gielen a  rappelé que l'Union européenne est un partenaire particulièrement engagé dans l'appui à la Réforme du Secteur de Sécurité, avec plusieurs projets en cours dans le domaine de la sécurité pour un montant global de près de 25 millions d'euros, auxquels il convient d'ajouter un vaste projet d'appui à la Réforme de la Justice de 20 millions d'euros. 

« L’appui aux ressources humaines est un appui transversal, qui implique plusieurs Ministères et plusieurs programmes de l'Union européenne. Je me réjouis de la mise en place de cette politique commune de gestion des ressources humaines, qui montre l'importance de travailler ensemble dans la même direction », souligne le Chef de la délégation de l’UE en Guinée.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 31 11 12

 

 

Créé le Jeudi 13 octobre 2016 à 12:51