Aissata Diallo, victime du 28 septembre 2009 : « Comment on m’a violé au stade de Conakry... »

Justice en Guinée
Des parents de victimes des massacres du 28 Septembre en Guinée (Conakry)
Des parents de victimes des massacres du 28 Septembre en Guinée (Conakry)

CONAKRY- Aissata Diallo, est l’une des victimes de la barbarie des hommes en uniforme qui l’ont violée au stade. C’est ce jour  du 28 septembre 2009 que son avenir a basculé brusquement. Violée, humiliée, cette dame a été rejetée par son mari avec ses enfants. Aujourd’hui, elle réclame justice. « J’ai été violée dans le stade alors que j’étais venue manifester. Aujourd’hui, je souffre parce que mon mari m’a abandonnée avec mes cinq enfants à cause de mon viol.  Je ne peux  raconter  ce que j’ai vécu ce jour », a témoigné Aissata Diallo presqu’en sanglot.

Cette année, les victimes des évènements du 28 septembre ont commémoré ce triste anniversaire au stade du même nom. Ni le Gouvernement, ni la classe politique ne se sont joints à eux pour commémorer  le 7ème anniversaire du massacre.

La présidente d’AVIPA (association des victimes, parents et amis du 28 septembre),  Asmaou Diallo a interpelé les autorités judiciaires du pays. Selon elle, la justice ne devrait pas s’arrêter à l’inculpation, il faut maintenant aller au procès.

Mme Kadiatou Barry est quant à elle à la recherche de son mari, porté disparu depuis le 28 septembre 2009. Sept ans après, elle ne désespère pas.

BAH Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 31 11 14

Créé le Jeudi 29 septembre 2016 à 15:03