Conakry/accident à la Minière : Kadiatou Barry, l’autre dame qui a péri dans le drame (récits émouvants de proches)

Drame
Kadiatou Barry, une victime du drame
Kadiatou Barry, une victime du drame

CONAKRY-Elle était restauratrice et partait acheter du poisson frai quand elle a croisé fatalement le chemin du destin à l’aube du dimanche 21 août 2016.

 Madame Kadiatou Barry, âgée d’une quarantaine d’années, domiciliée au quartier Sonfonia gare, a péri dans l’accident de circulation survenu au petit matin du dimanche 21 août 2016, à la Minière.

Parents, Amis et connaissances continuent d’affluer pour compatir aux douleurs de la famille éplorée, a constaté sur place Africaguinee.com. Ses proches encore sous le choc se souviennent d’elle.

Mamadou Garanké Barry neveu de la défunte, la voix brisée explique que sa tante vendait de l’Atiéké (plat ivoirien fait à la base du Manioc très prisé en Guinée). Chaque fin de semaine, nous raconte-t-il, elle partait au Port pour se ravitailler en poissons frais.

« Ce n’est pas facile. A travers son activité, elle subvenait aux besoins de la famille. Elle nous a beaucoup aidés. C’était une femme très dynamique. Nous prions Dieu pour le repos de son âme », raconte le jeune, qui, malgré le « choc », estime que c’est le coup destin qui a décidé du sort de sa tante.  

« On est choqué par cette triste disparition. On ne s’attendait pas  à ça en ce moment. Mais c’est Dieu qui a voulu ainsi, son temps était arrivé. C’est le destin », consent Mamadou Garanké Barry.

Madame Kadiatou Barry n’a pas laissé d’enfants. Ceux qu’elle avait eu l’on devancé, il y a quelques années. Comme elle, six autres personnes, la plupart des femmes ont péri dans ce grave accident.

A Gbessia port 2, dans la famille d’Alpha Ibrahima Souaré, une autre victime de cet accident, c’est également la tristesse. Ce jeune âgé de 21 ans qui étudiait à Londres était en vacance quand il a croisé le destin dimanche dernier à l’aube. Son père Michael Souaré se souvient de lui.

« C’est une tristesse pour tout le monde. Nous présentons nos condoléances aux familles des autres victimes. La mobilisation en faveur de son enterrement illustre bien de quel genre de personne il était. Ii était jovial, respectueux aimable, mais Dieu a ainsi décidé… », confie M. Souaré.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : 00224 655 31 11 12

Créé le Mardi 23 août 2016 à 19:59