Rivalité Bah Oury-Cellou Dalein : La première bataille judiciaire commence par des incidents…

Justice

CONAKRY- Une affaire de port d’arme a perturbé les audiences dans un tribunal de Conakry, sur un dossier opposant un jeune proche de Bah Oury à un autre jugé proche de Cellou Diallo.

C’est sans doute,  l’avant-goût de la longue série de dossiers judicaires opposant soit directement ou indirectement, Cellou Dalein Diallo et son ex-dauphin Bah Oury, à l’Union des Focres Démocratiques de Guinée.

Ce lundi, une audience qui concernait une affaire de droit commun a tourné au vinaigre au Tribunal de Première Instance de Dixinn, quand maître Alsény Aissata Diallo, avocat de la partie civile, a accusé Bah Oury d’être porteur d’arme dans la salle d’audience. L’ex-vice-président de l’UFDG était à la barre et intervenait à titre de témoin quand l’avocat a prononcé la petite phrase qui va bouleverser la suite. Au point que le Juge a décidé de mettre fin aux audiences.

De quoi s’agit-il ? Selon nos informations, lors d’un meeting organisé en avril dernier, par Bah Oury, à Bambéto, Mamadou Bhoye Diallo, jugé proche de Cellou Dalein Diallo, aurait été interpellé par des jeunes proches de Bah Oury, qui l’ont pris comme espion. Dans sa fuite, il aurait perdu son téléphone que ses poursuivants ont récupéré pour le remettre à leur mentor (Bah Oury).

Mamadou Bhoye accompagné de son  avocat, ont alors intercepté le lendemain l’un des jeunes, nommé Djoundjou, qu’il a accusé de braquage. Ce dernier a donc été placé sous mandat de dépôt à la maison centrale. C’est ce procès qui a démarré hier mardi 26 juillet 2016quand l’incident du port d’arme est venu polluer la suite des audiences, qui se poursuivront le 2 aout 2016, avec les réquisitions et plaidoiries.
Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

 

Créé le Mercredi 27 juillet 2016 à 18:10