Mines-Katougouma : Nul ne peut nier l’évidence, la SMB tracte les entreprises sous-traitantes locales

Facebook icon Twitter icon
Mines

CONAKRY-Par ces temps de profusion des technologies de l’information et de la communication, avec n’importe quel téléphone doté d’enregistreur et d’appareil photo, il est rendu aisé à tout citoyen de ce monde de vérifier tout ce qu’il apprend sans se fier aux rumeurs et autres intox.

Pour ne pas se laisser manipuler par les intrigants de tout acabit, le citoyen peut, s’il le désire, prendre attache avec les entreprises concernées par téléphone ou bien se déplacer pour recueillir des témoignages auréolées de coordonnées et adresses complètes des personnes ou des dirigeants des sociétés effectuant un travail d’intérêt public dans le cadre d’un contrat de sous-traitance établi avec la SMB. Tout cela aide à faire avancer une localité et de surcroît permet à un citoyen de participer activement à l’évolution de la société dans laquelle il vit et à rester dans la dynamique de développement de sa localité et de sa région.

C’est dans ce sens que nous avons effectué une visite de terrain à Boké dans la sous-préfecture de Tanéné. Nous avons parcouru les localités de Katougouma et de Caboye. Nous y avons dénombré 150 sociétés sous-traitantes au compte de la SMB, dont 98% sont dirigées par des guinéens. 

Et qu’en est-il des contributions directes, des taxes d’extraction et d’exportation ? Nous avons pu rassembler des informations chiffrées et des témoignages concordants recueillis sur place et auprès des autorités préfectorales et régionales de Boké.

A présent, nous pouvons écrire sans risque de nous tromper qu’à ce jour le pays a bénéficié d’un montant de 9 millions de dollars US incluant carburant, droits et taxes au cordon douanier.

Nous mettons au défi quiconque de prouver le contraire. Et comme la société entend exporter courant cette année 2016 entre 11 et 15 millions de tonnes, chaque citoyen peut calculer et obtenir la part de contribution au développement.

Pour notre part, sauf preuve du contraire, le consortium SMB-WAP-UMS va permettre à la Guinée de gagner entre 38 et 53 millions de dollars US pour l’année 2016.

Au titre des contributions indirectes, le projet injecte actuellement plus de 15 millions de dollars US par mois dans l’économie guinéenne après avoir porté 250 à 500 millions USD la valeur d’investissement comprenant mines et équipements miniers, infrastructures portuaires et équipements de logistique maritime. En plus, la flotte de navire Kepsis du groupe Winning, complètement dédiée au projet, représente à ce jour, une valeur de 1,2 milliards de dollars US. Ces montants sont vérifiables.

D’ailleurs, le Premier ministre qui est un dirigeant ayant fait ses preuves dans le secteur minier avant d’être nommé à ce poste, félicite le consortium en ces termes : « C’est un travail impressionnant réalisé en peu de temps. Aujourd’hui, la SMB a déjà plus de 5 millions de tonnes de bauxite exportés en moins d’un an avec une prévision de 15 à 16 millions de tonnes au compte de cette année 2016. »

L’on se demande alors quelle mouche a piqué ce député pour qu’il se permette des déclarations grossières sur une situation qu’il ne maîtrise pas quand il laisse entendre qu’un compatriote guinéen dispose d’un navire pour transporter de la bauxite vers la chine, ou bien qu’il a acheté un navire pour le transport de la bauxite.

Mais comme tout finit par se savoir, à Boké tout comme à Conakry, des personnes bien informées vous apprendront que le député faisait partie des lobbys qui soutenaient le projet Rio Tinto depuis le régime Conté. C’est tout dire.

Africaguinee.com

 

Créé le Lundi 18 juillet 2016 à 15:05

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS