Pita : une mère tue son nouveau-né…

Echos de nos régions

PITA- Des faits divers aussi effroyables qu’inimaginables se produisent ces derniers temps à Pita, une préfecture de la Moyenne Guinée.  Moins d’une semaine après le viol d’une femme en état de famille, c’est une jeune mère qui a ôté la vie de son propre nouveau-né  dans la commune urbaine de Pita.

Après son crime, la nourrice a attaché le corps de son rejeton dans un sachet et l’a enterré dans un cimetière. Après cinq jours de détention au Commissariat Central de Police de Pita, la nourrice du nom de Kadiata Bah  a finalement avoué ce mardi 28 juin qu’elle a tué son propre bébé qu’elle venait de mettre au monde, a appris africaguinee.com.

Le corps  sans vie du bébé attaché dans un sachet en plastique  a été découvert  par des agents de la police en état de putréfaction,  dans le cimetière du quartier de Missira.

Selon les services de sécurité, la présumée coupable d’infanticide avait  refusé d’avouer son crime. Elle avait  soutenu au début de son arrestation, qu’elle a offert son rejeton  à une femme inconnue, a rapporté les médias publics. 

C’est trois jours après son accouchement que la police a été alertée de la disparition d’un bébé dans cette préfecture qui fait face  actuellement  à une récurrence d’insécurité et d’assassinat.

 

 BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél : (00224) 655 31 11 14

Créé le Jeudi 30 juin 2016 à 11:00

TAGS