.

Exclusif : Simfer S.A propose ses plans de réduction de ses effectifs en Guinée…

Facebook icon Twitter icon
Mines

CONAKR- C’est une mauvaise nouvelle pour la Guinée qui est entrain de se concrétiser. Rio Tinto semble de plus en plus de désintéresser du projet Simandou qui avait tant suscité d’espoir pour les guinéens.

SIMFER S.A, envisage dans les prochains jours, de réduire son personnel évoluant en Guinée. La société l’a fait savoir le 23 juin dernier à l’Administrateur Général de la Société Guinéenne du Patrimoine Minier (SOGUIPAMI). Dans une correspondance adressée à Ahmed Kanté, le Président de SIMFER S.A a expliqué la nécessité pour son entreprise à réduire les effectifs. Deux propositions sont présentement sur la table des membres du Conseil d’Administration de cette société minière.

Premièrement, SIMFER S.A propose un programme « généreux » de départ volontaire. Elle rappelle dans son courrier adressé à l’Administrateur Général de la SOGUIPAMI que ce programme est en parfaite conformité avec les lois et règlements guinéens en vigueur et dépasse considérablement les obligations légales. « Il comporte une importante mesure incitative pour que les employés de SIMFER acceptent un départ volontaire » précise Alan Davies, le président de SIMFER S.A.

Au cas où cette proposition ne conviendrait pas aux employés de SIMFER S.A, la direction proposera au Conseil d’Administration un programme de départ obligatoire.

Une réunion du Conseil d’Administration de SIMFER devrait avoir lieu ce Mercredi 29 juin 2016. La décision « fatidique » devra donc tomber cette semaine.

Le 20 juin dernier, le Directeur Général de Simfer, M. Graham Davidson, et le Directeur pays de Rio Tinto avaient rencontré l’Administrateur Général de la SOGUIPAMI, représentant du Gouvernement guinéen, pour évoquer le même sujet lié à la réduction des effectifs. Le Ministre des Mines et de la Géologie a également été informé de cette démarche de Simfer S.A.

En attendant qu’une décision soit prise par le Conseil d’Administration de Simfer S.A, aucun chiffre n’est pour le moment connu sur le nombre d’employés qui seront licenciés.

Cette décision de Simfer S.A aura certainement un impact majeur sur l’économie guinéenne durement touchée par l’épidémie à fièvre hémorragique à virus Ebola. Simfer fait partie des entreprises qui payent au mieux ses employés.

Au delà des arguments avancés par Simfer S.A liés à la conjoncture économique dans le secteur des mines en général, des observateurs estiment que cette décision démontre plutôt un désintéressement au projet Simandou. Rio Tinto se tournerait plutôt vers sa mine de Pilbara en Australie.

 

SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 11

Créé le Lundi 27 juin 2016 à 12:52

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS