.

Coopération : La Banque Mondiale accorde un montant de 40 millions de dollars à la Guinée…

Facebook icon Twitter icon
Coopération

CONAKRY-A peine sortie de la pire crise sanitaire de son histoire, la Guinée vient de bénéficier d’un appui budgétaire de la Banque Mondiale pour la relance de son économie durement ébranlée, ces deux dernières années. La signature de l’accord de financement, à hauteur de 40 millions de dollars, a eu lieu ce mardi 21 juin 2016, au ministère de l’Economie et des Finances entre la Ministre Maladho Kaba et le Représentant de la Banque Mondiale en Guinée, a constaté sur place Africaguinee.com.

Cette aide de la Banque Mondiale vise à soutenir les autorités guinéennes dans la relance économique post-Ebola, par la promotion des reformes dans les secteurs clefs que sont : l’agriculture, la santé, l’énergie, les mines, les finances publiques et l’audit interne.

Pour le représentant de la Banque Mondiale en Guinée, cet appui est l’aboutissement des efforts importants consentis par les autorités gouvernementales au cours des derniers mois.

L’économie de la Guinée a souffert de plusieurs chocs au cours des années passées, a reconnu Rachidi Radji, qui précise que les chocs les plus connus sont la crise d’Ebola et la baisse des prix des matières premières. « Tous ces éléments ont résulté à une stagnation de l’économie », a indiqué le Représentant de la Banque Mondiale en Guinée.

Le présent appui budgétaire vient donc, en appui aux efforts du Gouvernement dans la stabilisation macroéconomique, mais aussi la relance de la croissance, a-t-il dit, ajoutant, qu’il est l’illustration du partenariat actif que la Banque Mondiale a avec le Gouvernement guinéen.

« La Banque Mondiale soutient le Gouvernement dans son objectif de transformer le potentiel important du pays en terme de résultats qui permette d’améliorer de manière graduelle les conditions de vie des populations guinéennes », a promis Rachidi Radji, annonçant dans la foulée que l’appui budgétaire de 140 millions de dollars va être suivi par un deuxième appui dans un délai environ de 18 mois.

Toutefois, il a émis le souhait qu’une attention forte soit maintenue sur la poursuite des réformes. Afin qu’elles servent de base à consolider les présupposés pour permettre à la Banque Mondiale de continuer de mettre à la disposition du Gouvernement guinéen, les appuis fongibles dans les années à venir.

La Ministre de l’Economie et des Finances s’est réjouie que cette aide budgétaire, qui était attendue, arrive enfin. « Cet appui était attendu, nous sommes extrêmement contents qu’il soit enfin arrivé. Pour nous, c’est le signe d’une coopération constante qui démontre aussi le soutien indéfectible de la Banque Mondiale à la Guinée, qui sort d’une double crise à savoir : Ebola et la baisse du prix des matières premières », a lancé Maladho Kaba. Selon elle, l’appui permettra une reconstitution des réserves du pays en devises mais aussi de soutenir les secteurs prioritaires tels que : la santé, l’investissement.

Pour bénéficier de cette aide, explique la ministre de l’Economie et des Finances, le Gouvernement a mis en œuvre des réformes structurelles importantes dans divers secteurs, tels que les mines, l’investissement privé, les finances publiques.

« C’est la concrétisation des progrès réalisés par le Gouvernement. Mais nous ne devons pas nous arrêter là. Nous allons poursuivre les réformes de manière à pouvoir continuer à bénéficier d’appui ultérieur. Nous assurons que l’Etat va continuer à déployer les efforts pour mettre en œuvre les réformes en cours afin d’asseoir un cadre stable qui promeut la relance de la croissance robuste sur le moyen terme », a assuré Maladho Kaba.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12 

Créé le Mercredi 22 juin 2016 à 11:35