Salon de l’Emploi de Paris : Un rendez-vous prometteur pour les entreprises guinéennes..

Facebook icon Twitter icon
Entreprenariat

PARIS- L’Association des Jeunes Guinéens de France (AJGF) organise les 27 et 28 mai prochain, le salon de l’emploi et de l’entreprenariat guinéen de Paris, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle et du Travail, l’Agence Guinéenne pour la promotion de l’Emploi (AGUIPE) et de l’Agence pour la promotion des Investissements privés (APIP). L’évènement qui est à sa deuxième édition après celui de 2012, se tiendra à la mairie du XX Arrondissement à Paris.

Des Objectifs…

L’objectif du salon est de créer une plateforme de rencontre et d’échanges entre les guinéens de la diaspora qui souhaitent rentrer en Guinée et les entreprises souhaitant recruter parmi la diaspora dans certaine compétence et profils spécifiques, explique Ibrahima Tanou Sow, président de l’AJGF, interrogé par Africaguinee.com.

L’autre ambition visée par les organisateurs est d’inciter les guinéens de de la diaspora à entreprendre dans le pays. « C’est pour cela que nous avons ajouté le volet entreprenariat. L’idée étant de revenir avec un emploi c’est bien ; mais revenir avec une entreprise est meilleure, on crée de la richesse et de l’emploi en même temps. L’objectif c’est d’inciter les guinéens de la diaspora à contribuer au développement économique de la Guinée via l’emploi et l’entreprenariat », confie M. SOw.

Des nouveautés…

A cette deuxième édition, les organisateurs du salon ont aussi mis en place un site de recherche d’emploi qui s’appelle talentsguinee.org. Dans le cadre du salon, il va permettre à tous les candidats de s’inscrire et de déposer leurs CV en ligne. Les entreprises également vont s’inscrire sur cette plateforme pour pouvoir consulter ces CV pour éventuellement programmer des rendez-vous pendant le déroulement du salon.

Selon Ibrahima Tanou Sow, cette nouveauté permettra, au-delà du salon, aux entreprises de continuer à avoir un contact avec les candidats issus de la diaspora. « L’objectif c’est de faire de ce site-là, un site de référence de la diaspora qui souhaite rechercher un emploi en Guinée. Ils y déposeront leur CV. Et pour les entreprises qui souhaitent trouver des profils qui ne sont pas sur le marché guinéen de les consulter », précise le président de l’AJGF, ajoutant qu’aujourd’hui le volet de la plateforme informatique qui va loger tout ça est finalisé.

Des préparatifs…

« La mairie du XX est réservée, les stands sont réservés également, les candidats ont commencé à postuler sur le site internet pour venir au salon », révèle ce jeune guinéen de la diaspora. Ibrahima Tanou Sow confie par ailleurs que les porteurs de projets ont également commencé à postuler au niveau du site internet pour venir au salon.

« Nous avons même initié au cours de ce salon d’organiser le concours du meilleur projet de la diaspora. Les trois meilleurs projets qui seront distingués par l’impact qu’ils auront en Guinée du point de vue social et environnemental seront primés », renseigne-t-il, rapportant que beaucoup d’entreprises guinéennes ont manifesté leur volonté à venir au salon.

La première édition de 2012 avait mobilisé plus de 30 entreprises qui sont allés en France et qui ont rencontré durant ces deux jours au moins 1000 candidats. L’est un évènement  avait retenu l’attention en France puisqu’il a été primé meilleur initiative des associations issues de la migration, se souvent le président de l’AJGF. Tout un symbole.

 Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : 00224 655 31 11 12

Créé le Mardi 17 mai 2016 à 23:43

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi