Guinée : Après Ebola, le constat dans le secteur du tourisme (Reportage)

Reportage

CONAKRY- Les gérants d’hôtels et responsables d’agences de voyage commencent à se frotter les mains. Les activités économiques reprennent peu à peu après l’annonce officielle de la fin de l’épidémie d’Ebola en Guinée. En plus de ses milliers de victimes, cette maladie a fortement impacté les activités économiques du pays.

L’espoir renaît depuis quelques jours chez les gérants d’hôtels et autres responsables d’agences de voyage. C’est le constat dans le plus grand Hôtel  de Conakry, Novotel  situé à Boulbinet, où le taux d’occupation est à la hausse. Selon la directrice des ressources humaines de Novotel, Fanta Seinkoun Kaba, il est passé de  6%  à 17% en ce mois de janvier 2016.

« La clientèle est plus  que pendant la période Ebola où c’était vraiment très dure. On a eu du monde à  l’investiture du président de la République. Maintenant qu’Ebola est finie on peut penser  que  la fréquentation touristique et les affaires vont recommencer », s’est réjouie Mme kaba.

Du côté de l’hôtel Palm Camayenne, un travailleur nous a expliqué que la clientèle n’a pas varié.  

Contrairement aux hôtels,  dans les agences de voyage, la réalité est peu reluisante, parce que  les activités sont toujours au ralentie à cause plusieurs facteurs.

A  l’agence  ‘’Haidara Voyage’’ on déplore le fait que des certaines compagnies aériennes n’aient pas encore repris leurs vols sur Conakry.  Diallo Mamadou Mouctar, un des responsables de cette agence de voyage souligne que plusieurs  clients qui voyagent  vers Dubai où la Chine  préfèrent ‘’Emirates’’ qui ne vient plus à Conakry depuis que l’épidémie d’Ebola s’est déclarée en Guinée. Le retour des investisseurs dans le pays a été vivement sollicité par ce gérant d’agence de voyage.

« Il n’y a pas eu assez de changement mais nous constatons un peu d’engouement, les gens demandent des billets. Nous espérons que dans les jours à venir les gens vont beaucoup voyager », a indiqué M. Diallo.

Visiblement, il y a une rareté de la clientèle  à l’agence  de voyage El hadj Kabinet Diané. Une employée nous a confié que les tendances sont les mêmes, parce que jusqu’à présent les gens ont peur de voyager en direction de la Guinée. Dans cette agence spécialisée dans l’organisation des voyages à la Mecque pour le pèlerinage, on espère la levée des sanctions du Royaume d’Arabie Saoudite contre la Guinée à cause de la maladie d’Ebola.

 « Nous avons beaucoup de demandes par rapport à la vente, alors que nous offrons les meilleurs services. Et nous travaillons avec toutes les compagnies qui viennent en Guinée », a indiqué Mariam Kesso Bah, du personnel de l’agence de voyage El hadj Kabinet Diané.

Même difficulté, dans une autre agence de voyage ‘’Waheguru Travels’’ où un responsable pense qu’on devrait attendre des mois pour voir un changement, parce que la fin d’Ebola a coïncidé au nouvel an.

 

BAH Aïssatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Samedi 09 janvier 2016 à 6:15