Incursion rebelle des années 2000 en Guinée : El hadj Papa Koly Kourouma fait une demande à la CPI…

Facebook icon Twitter icon
Politique guinéenne
El hadj Papa Koly Kourouma    Photo-Africaguinee.com
El hadj Papa Koly Kourouma Photo-Africaguinee.com

CONAKRY- La question de l’attaque rebelle dont avait été victime la Guinée en l’an 2000 revient dans les débats politiques. Ce samedi 4 juillet 2015, ce sujet a été évoqué lors de l’assemblée générale du parti « Générations pour la Réconciliation, l’Union et la Prospérité ».

Cette formation politique dirigée par le Ministre d’Etat El hadj Papa Koly Kourouma, a souligné l’importance de faire la lumière sur cette autre affaire qui a marqué l’histoire récente de la Guinée.

‘’ Nous saluons l’arrivée à Conakry de la Procureur de la Cour Pénale Internationale, Madame Fatou Bensouda. Nous estimons aujourd’hui qu’il s’agit là d’une bonne occasion pour nous de réclamer justice pour toutes les victimes de l’incursion rebelle dont notre pays avait fait l’objet en 2000 et 2001. De nombreuses familles avaient été endeuillées et il est temps que justice soit rendue à toutes les victimes’’ a lancé le leader du parti GRUP, El hadj Papa Koly Kourouma après l’assemblée générale de son parti.

Si certains estiment que l’arrivée de Mme Fatou Bensouda à Conakry fait suite à l’annonce de la candidature de l’ancien chef de la transition guinéenne, Moussa Dadis Camara, à la prochaine élection présidentielle, El hadj Papa Koly Kourouma qualifie cette visite de normale et qui n’a aucun caractère extraordinaire : ‘’Cette visite s’inscrit dans un cadre ordinaire. Ce sont des visites périodiques que la CPI (Cour Pénale Internationale, Ndlr) effectue dans les pays où il y a eu de tels évènements (massacres du 28 septembre 2009, Ndlr)’’ a indiqué le Ministre d’Etat Papa Koly Kourouma.

Dans ce bref entretien accordé à notre rédaction, le chef de file du parti GRUP, a également insisté sur la nécessité de rendre justice à l’ancien chef de la transition guinéenne, Moussa Dadis Camara, après l’attentat dont il a été victime de la part de son ex aide de camp Toumba Diakité.

‘’On parle des évènements du 28 septembre 2009. Il est normal que justice soit rendue à toutes ces victimes. Nous soutenons l’idée de faire la lumière à toute cette affaire. Mais nous estimons également que le Capitaine Dadis Camara, qui était le Chef de l’Etat guinéen, mérite qu’on lui rende justice. Cela fait près de 5 ans depuis qu’on a tiré sur lui, on connaît l’auteur de l’acte et on se refuse de rendre justice’’ dénonce El hadj Papa Koly Kourouma.

"Il est aussi important que la justice soit rendue aux autres victimes de Zogota, Womey, Galapaye, et autres. Nous souhaitons une justice, mais pas une justice à double vitesse’’ conclu-t-il.

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 04 juillet 2015 à 22:24

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi