Présidentielles en Guinée : Comment se déroulent les opérations de révision des listes électorales à Labé ?

Elections en Guinée

LABE- Comment les opérations de révision des listes électorales ont-elles débuté à Labé ? Cette révision  exceptionnelle du fichier électoral  en prélude à la présidentielle de 2015 a connu un décalage à Labé, alors qu’elle était initialement  prévue sur l’ensemble du territoire national  le 24 Avril. Outre le début timide des opérations, elles sont aussi émaillées de disfonctionnements.

Le prolongement des manifestations de l’opposition ont eu un effet négatif sur le début effectif des opérations de révision à Labé, a confié le président de la commission  électorale préfectorale indépendante (CEPI) de Labé El hadj Lamine Sangaré.

 « Suivant la décision 56 de la CENI, les opérations de révision ont été entreprises, à l’image des autres circonscriptions électorales du pays, Labé devrait démarrer aussi le 24 Avril. Chez nous ici nous avons enregistré un léger retard parce qu’il y a eu prolongement spontané des manifestations de l’opposition. Du jeudi 23 au samedi 25 les échauffourées ont continué », a-t-il confié.

La période impartie pour les opérations de révision est de 45 jours. Le président de la CEPI de la Labé se demande comment combler le retard accusé.

« Ici c’est le 27 que nous avons démarré. Donc il faut travailler dur pour rattraper le temps perdu» a t-il confié

A Labé, il y a peu d’engouement au niveau des CARLE visitées. Le climat est morose, des soucis techniques sont également signalés.

Au quartier mosquée, le président de la  CARLE a révélé leur matériel de travail présent assez de panne.

« Je suis là avec mon équipe depuis lundi 27 Avril. Nous avons commencé avec des problèmes ; le groupe électrogène ne fonctionne pas correctement, il démarre difficilement et il s’éteint de façon inattendue », déplore Barry Abdoulaye.

En deux jours de travail, seulement 7 personnes ont été enrôlés. « L’équipe est disponible mais les gens ne viennent presque pas, depuis lundi seulement 7 personnes se sont présentées. Ce mercredi aucune personne n’est venue. Je demande à ce que tout le monde vienne s’enrôler » a souligné le président de la CARLE installée au quartier mosquée.

Au quartier Konkola depuis le démarrage des opérations seulement 6 personnes se sont faites inscrire a expliqué le responsable de la CARLE.

A Daka, un des quartiers populaires de Labé, jusqu’à midi, les opérations n’avaient pas commencé le mercredi 29 avril. On était encore au stade de l’affichage des listes, ensuite vérifier l’état  du matériel, a souligné un membre de la  CARLE

Au quartier administratif Kouroula, l’amphithéâtre choisi pour les opérations était fermé le mercredi matin.

Le député uninominal de Labé accuse certains membres des Carles d’exiger des cartes nationales d’identité alors que selon lui, cela st illégal.

« Il  y a une situation illégale, ils sont entrain d’exiger par endroit les cartes nationales d’identité. C’est illégal, le code électoral est clair là-dessus, on se fait enrôler sur présentation de certificat de résidence qui devrait être gratuit pour la circonstance » soutient l’élu de Labé.

 

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Labé

Créé le Jeudi 30 avril 2015 à 23:56