Au cœur du changement : Le bilan Infrastructurel du Président Alpha Condé

Facebook icon Twitter icon
A vous la parole
Président Alpha Condé
Président Alpha Condé

Dans le bilan qu’il sera bientôt appelé à présenter au peuple de Guinée, au bout de son premier quinquennat, les logements et les infrastructures routières notamment occupent une place de choix dans les réalisations du président Alpha Condé. Des projets gigantesques qui ont été entrepris sous son magister et bien d’autres en cours de réalisation constituent un motif de fierté nationale.

 Du réaménagement du 2×3 voies du tronçon Tombo – Moussoudougou, au prolongement de l’autoroute 2×2 voies Matoto-Enta-Dabompa jusqu’au km 36 et la connexion entre cette route et la voie expresse à travers des transversales de Enta-Sonfonia 2×1 voie sur 2,6 km au nord et au sud sur 2 km jusqu’au bitumage des voiries de certaines villes de l’intérieur du pays notamment à: Faranah, Kissidougou, Dabola, Mamou, Kouroussa, Siguiri, Mandiana, N’Zérékoré, Kérouané et Dinguiraye, Coyah, Gaoual, Koudara entre autres pour un linéaire total cumulé de plus de 150 Km.

 A cela, s’ajoutent les travaux entrepris sur la nationale Mamou-Dabola, Guéckédou- Macenta, Kankan-Kissidougou, Kankan-Mandiana et Labé-Madina-Gounas…

Sur cette liste, citons les travaux de construction du siège du Ministère de la Justice Garde des Sceaux, de la Direction Nationale du Trésor, du siège de département de l’enseignement pré-universitaire, du siège de la Comptabilité publique et de la Banque de dépôt, de 50 Collèges  Ruraux, fruit de la coopération avec le Fonds Saoudien, l’achèvement des Infrastructures Militaires…

 Dans le cadre de la célébration annuelle des fêtes d’indépendance dans le pays profond, ont été réalisés, aussi, de grands travaux de construction de la Mairie de N’N’Zérékoré, du Bloc Administratif du Gouvernorat de Boké. D’autres grands travaux ont eu lieu dans la région de Mamou. Bien d’autres sont en cours dans les préfectures de Kankan, Kouroussa, Mandiana, Siguiri et Faranah où la cité du Niger est en train d’être rénovée.

 Sans compter les travaux de construction du centre Mères et Enfants à Coronthie, des voiries des réseaux d’assainissement, d’électrification, d’adduction d’eau, d’aménagements des sites de BICC, de la Gendarmerie de Sonfonia, de l’armée de mer.D’autres gros ouvrages comme le pont sur bras de mer reliant le quartier de la Minière à Taouyah entrent dans le bilan du président Alpha Condé.

 Au niveau des infrastructures scolaires, les  5 098 salles de classe qui ont été construites entre 2011 et 2014 contre1204 entre 2000 et 2010,un acquis considérable. Dans ce mêmeregistre, 400 salles de classe ont été réhabilitées et six (6) Directions Préfectorales/Communales de l’Education, construites (Matoto, Kindia, Boffa, Mamou, Beyla, Siguiri).  De même six (6) Directions Préfectorales/Communales de l’Education sont en cours de réalisation (Pita, Kankan, Macenta, Kérouané, Kaloum, Kouroussa).

Ce qui a contribué à porter le taux d’inscription au primaire qui est passé de 82% en 2010 à 88% en 2014 et le Taux brut de scolarisation qui est passé de 78% en 2010 à 86% en 2014 tout comme le taux de scolarisation de la jeune fille est passé de 70% en 2010 à 76% en 2014

Pour les infrastructures industrielles, l’on note que les deux nouvelles usines de farine implantées  en 2013 contre une (01) usine (GMG) sous la 2ème République, les trois usines de ciment construites courant 2013-2014 contre une (01) cimenterie (Ciments de Guinée) sous la 2ème République, les dix–neuf entreprises industrielles privatisées en arrêt d’activité retournées dans le portefeuille de l’Etat et les trente-six (36) entreprises d’ensachage d’eau de table créées  contre une (01) usine (Eau de Coyah) sous la 2ème République.

 Il convient de citer, aussi, trois (03) usines de gaz implantées contre deux (02) sous la 2ème République, les trois (03) usines  de bonbon créées contre une (01) usine (AMACIF) sous la 2ème République, quatre (04) usines de tôles créées en 2013-2014 contre trois (03) sous la 2ème République, quatre (04) usines de Savon créées contre une (01) usine, (la savonnerie Alpha sous la 2ème République et cinq (05) usines de fer à béton installées contre une (01) usine (SODEFA) sous la 2ème République.A cette liste ajoutons deux (02) nouvelles huileries installées contre une (01) usine de production d’huile végétale, (Huilerie Sincéry de Dabola).

 Sous le régime d’Alpha Condé on note également la rénovation de plusieurs centres de formation professionnelle :Bordo Kankan (Pas de travaux depuis 1968), ENSAC, Donka, CEPERTAM, Ratoma, Lambanyi, Matoto, ENAE KOBA, ENAE TOLO, le bouclage du Financement de 6 écoles professionnelles avec le Fond saoudien et la BID. Démarrage des travaux en 2015 (depuis 1983, la Guinée n’a plus construit de Centre de formation dédié au génie) et les équipements d’une salle informatique au CNPG avec 30 unités

Egalement la signature d’un partenariat avec l’ONG Suisse ASF (Apprentissage Sans Frontières) avec la mise à disposition de 25 ordinateurs à l’ENPT, 25 ordinateurs à l’ENAM et 10 ordinateurs à l’ENSAC.

La vitrine des infrastructures durant le premier quinquennat du professeur Alpha Condé reste indubitablement la Cité Plazza Diamon sur le plateau de Kipé qui draine assez de curieux et qui soulage ceux qui aiment la Guinée. Et que dire les bluezone, véritables termitières et lieu d’épanouissement de la jeunesse Guinéenne. Des actes qui se passent de commentaires

Pour donner plus de visibilité aux œuvres réalisées par Professeur Alpha Condé, le mouvement Alpha 15 vous propose chaque semaine des articles fouillés avec des informations précises et détaillées sur les acquis.

 

Source : Le MouvementAlpha 15

 

 

 

 

Créé le Jeudi 02 avril 2015 à 18:20

Facebook icon
Twitter icon
Google icon