Nzérékoré : Un calme précaire après l’instauration du couvre-feu…

Société
Ville de Nzérékoré
Ville de Nzérékoré

NZEREKORE- Un calme précaire règne depuis ce vendredi matin dans la ville de Nzérékoré au lendemain des violences qui ont causé de nombreux blessés et des dégâts matériels importants, a appris Africaguinee.com.

Cette localité située dans le sud de la Guinée était en ébullition ce jeudi. Des personnes armées se sont attaqués aux agents des services de santé qu’ils accusent de contribuer à la propagation de l’épidémie de fièvre Ebola. Plusieurs véhicules appartenant aux institutions évoluant sur le terrain dans le cadre de la lutte contre l’épidémie d’Ebola ont été caillasses. De nombreux blessés ont également été enregistrés du côté des agents des forces de l’ordre qui tentaient de disperser les manifestants.

Des sources non officielles ont rapporté que ces manifestations ont commencé lorsque des commerçants ont constaté que le grand marché de Nzérékoré a été désinfecté sans leur information préalable. Aux dires de certains d’entre eux, ces produits ont eu des effets néfastes sur leurs marchandises.

D’autres rapportent que ces manifestations seraient orchestrées par un groupe d’ancien rebelle de l’ULIMO.

Un couvre-feu a été instauré depuis ce jeudi soir dans toute la ville par les autorités locales de Nzérékoré.

Un citoyen de la localité a confié à notre rédaction que des agents des forces de l’ordre et quelques éléments de l’armée sont présents au niveau de tous les grands carrefour de la commune urbaine.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Vendredi 29 août 2014 à 21:29