Ebola en Guinée : Quand Alpha Condé s'enprend à MSF, l’ONG de son ‘’ami-jumeau’’ Bernard Kouchner

Ebola en Guinée
Alpha Condé et Bernard Kouchner
Alpha Condé et Bernard Kouchner

CONAKRY-Pourquoi l’ONG humanitaire Médecins Sans Frontière (MSF) a été la cible d’attaques en avril dernier à Macenta ? Parlant de la gestion de l’épidémie Ebola, le président guinéen Alpha Condé, soutient que l’ONG Médecins sans frontière (fondée par son ami Bernard Kouchner), n’a œuvré que pour se faire du pognon, a appris Africaguinee.com.

Reconnaissant qu’il ya eu tout un mythe autour de la maladie Ebola, Alpha Condé a déclaré les médecins de MSF n’ont pas aidé la Guinée dans sa lutte contre le virus mortel, Ebola. Selon lui, ils ont fait leur communication juste pour se faire l’argent : ‘’Les Médecins Sans Frontières ne nous ont pas aidés, ils ont fait des communications pour qu’ils aient assez d’argent’’, a lancé le président Condé en marge d’un meeting qu’il a animé au siège de son parti, le RPG, sis à Hmadallaye.

Sans citer de noms, il a tout de même avoué qu’il y a eu beaucoup de partenaires qui ont aidé la Guinée dans cette dure épreuve.

‘’Nous avons eu beaucoup de partenaires qui nous ont aidé. J’ai écrit à François Hollande (le président français, NDLR) pour que l’institut Pasteur retourne en Guinée’’, a déclaré le Chef de l’Etat guinéen.

 Dans les  jours qui ont suivi la confirmation de l’épidémie Ebola en Guinée, l’ONG médecin sans frontière a estimé que le pays  faisait face à "une épidémie sans précédent" de fièvre Ebola. Une déclaration qui n’avait pas été du goût des autorités guinéennes qui se débattaient par tous les moyens pour maitriser la maladie et diminuer la psychose au sein de la population.

En avril dernier, des jeunes qui refusaient d’admettre l’existence de la maladie du virus Ebola, se sont attaqués aux installations de MSF, basées dans la ville de Macenta, qui était l’une des localités les plus touchées.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

Créé le Lundi 12 mai 2014 à 1:06