Eboulement d’une mine à Mandiana : Le préfet Barboza Soumah fait le point…

Echos de nos régions
Préfet de Mandiana, Ibrahima Barboza Soumah
Préfet de Mandiana, Ibrahima Barboza Soumah

MANDIANA-Après le drame survenu dans une mine d’or  à  Balandou située dans la préfecture de Mandiana  faisant état d’au moins 8 mineurs tués,  la première autorité locale vient de réagir en  parlant  de  trois morts,  a appris africaguinee.com.

Interrogé par notre rédaction, le préfet de Mandiana, a expliqué  les causes réelles de cette tragédie qui a fait couler beaucoup d’encres et de salives ces derniers temps.

«Effectivement, il y a eu l’éboulement d’une mine.   Les  mineurs là croyaient qu’ils creusaient  horizontalement, ils font transversalement. C’est  à  la recherche dans les fosses  transversales qu’il y a eu éboulement », a indiqué  Ibrahima Barbosa Soumah.

Revenant sur le nombre de victimes  dans cette sous-préfecture de Kondianakoro précisément dans le district de Dioma Balandou, le préfet de Mandiana a indiqué :

« Il  y avait 12 mineurs guinéens qui étaient dans le trou. Et quand il y a eu l’éboulement,  sur place il y a eu trois corps qu’on a pu extraire. Et cinq autres blessés dont deux cas  graves qui ont été évacués à l’hôpital à la proximité de la  République du Mali et les trois  moins atteints ont été référés au centre de santé de la sous-préfecture.  Enfin,  les  quatre autres sont sortis sains et saufs », a-t-précisé.

Selon M. Soumah,  Il n’y a aucun porté disparu, car  ils sont tous été sortis des décombres.

Notre informateur a par ailleurs déploré  certaines informations sur ce sujet qui a prit une autre tournure.  ‘’Nous avions désagréablement appris qu’il y a eu 8 morts.  Je ne comprends comment  ils ont eu cette information ?’’, s’interroge t-il.

 

BAH Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 664 93 46 23

 

 

 

 

 

Créé le Mercredi 26 mars 2014 à 10:50