Un riche Libanais offre 40.000 euros à des immigrés pour un foie

Belgique

MADRID-Le police espagnole a annoncé mercredi avoir empêché la première tentative d'achat-vente d'organes détectée en Espagne. Elle a démantelé un réseau qui offrait 40'000 euros (49'700 francs) à des immigrés pour un foie destiné à un «riche Libanais».

«Cinq personnes ont été arrêtées pour avoir offert 40'000 euros à des immigrés sans ressources pour qu'ils se soumettent à une greffe du foie», écrit la police dans un court communiqué.

Greffe illégale

Un riche Libanais ayant besoin d'une greffe s'est rendu en Espagne pour tenter «sans succès» de recevoir cette greffe grâce à des «donneurs supposés volontaires» repérés en Espagne, poursuit la police.

«La greffe illégale n'a pas été réalisée grâce à notre législation et aux contrôles du système espagnol de greffes, qui empêche l'achat-vente d'organes», souligne le communiqué.

Nouveau record en 2013

Numéro un mondial pour le nombre de greffes d'organes «de manière ininterrompue depuis 22 ans», l'Espagne a enregistré un nouveau record en 2013, avec 4279 interventions malgré les coupes budgétaires dans la santé dues à la crise, avait annoncé en janvier l'Organisation nationale des transplantations (ONT).

Le succès du système espagnol est dû en grande partie, avait assuré son directeur Rafael Matesanz, au nombre élevé de donneurs, qui a atteint 1655 l'an dernier.

Avec plus de 4200 interventions réalisées et un pourcentage de 35,3 donneurs par million d'habitants, l'Espagne se situait déjà, en 2011, largement devant le taux de 28,1 du Portugal, de 26 aux Etats-Unis, 25 en France et 14,7 en Allemagne, selon l'ONT.

L'Espagne est aussi pionnière dans les interventions chirurgicales rares, comme les doubles greffes de jambes ou de bras dont certaines, parmi les premières, ont été réalisées dans ce pays.

Source: ATS

Créé le Mercredi 12 mars 2014 à 16:34