Violences à Kankan : Les explications du Gouverneur Nawa Damey…

KANKAN- Le calme revient peu à peu à Kankan après des violences ayant  éclaté entre gendarmes de l'escadron mobile N°9 et civils, dimanche et lundi, qui ont fait au moins trois morts, a appris Africaguinee.com.
 
Joint au téléphone, le gouverneur de Kankan, Nava Damey indique qu’ils sont à pied d’œuvre pour qu'un calme définitif règne dans la cité de Nabaya. « Pour le moment, le calme est revenu. Nous avons sensibilisé et nous avons renforcé la sécurité. On a eu des renforts qui sont venus de Siguiri et de Faranah». 
 
Toutefois, la première autorité régionale déplore le nombre élevé de victimes et de dégâts causés par les violences.
 
« Il y a eu un gendarme et un civil qui sont morts. On dénombre plusieurs blessés dont un gravement que nous avons évacué. Je crois, il y a 30 gendarmes blessés, six policiers et une quinzaine de civils », a-t-il précisé, ajoutant que  les populations ont détruit la base des gendarmes qui était en manque de minutions. 
 
« Les gendarmes ont été obligés de replier au camp. Nous avons eu des difficultés à canaliser parce que la brigade mobile numéro 9 a eu son stock de gaz lacrymogène épuisé. Depuis hier, il lançait. Ils étaient en rupture de stock,  c’est pourquoi  les populations ont eu raison d’eux », s’est justifié monsieur Damey.
 
Du côté de la gendarmerie, on fournit un tout autre bilan. « Il y a eu un gendarme mort et 50 autre blessés », a laissé entendre le porte-parole du Haut commandement de la gendarmerie, le Commandant Mamadou Alpha Barry.
 
  Aliou BM Diallo
    Pour Africaguinee.com
   (+224) 664 93 46 24
 
 
Créé le Mardi 17 décembre 2013 à 14:58