Dernière minute : Des manifestations signalées à Kankan, le gouverneur s’explique !

KANKAN- Après la mort d’un jeune, samedi, à Kankan,ville  située à plus de 600 km de Conakry, le calme n’est toujours pas revenu, a appris Africaguinée.com auprès d’une autorité locale. 
 
«Ce matin, il y a des meneurs qui sont sortis. Ils lancent des pierres dans les établissements scolaires pour créer toujours des troubles. C’est ce qui a créé une débandade », rapporté le gouverneur de la région. 
 
Nawa Damey déplore le fait que les gens n’aient pas ‘’accepté’’ le message de la maman de la victime qui, lui, a accepté et demande de « s’en tenir à la volonté divine ». Ce message précise-t-il, « n’a pas plus à certains, qui cherchent à faire rallier d’autres personnes à leur cause ». 
 
  Retour sur les faits ! 
 
« Nous avons appris comme tout monde qu’un jeune du nom de Balla Condé, qui est une personne ressource de Kankan, un grand footballeur qui a joué au plan national, avait été interpellé dans la nuit du vendredi à samedi par l’escadron mobile numéro 9 de la gendarmerie de Kankan. Il est sorti le matin, (samedi) et s’est rendu à son domicile. Il a succombé.  Alors, j’ai été immédiatement informé par une confédération de la jeunesse. J’ai appelé le commandant du camp pour mettre en état d’arrestation les présumés coupables et de prendre des dispositions pour ouvrir immédiatement une enquête », entamé le gouverneur. 
 
Parlant des raisons d’arrestation de Balla Condé, Nawa Damey explique que dans toutes les villes de la région, les autorités ont pris des dispositions pour lutter contre le ‘’grand banditisme’’. A Kankan, souligne-t-il, chaque nuit, il y a des patrouilles qui sillonnent.
 
«  Il a été pris dans ce cadre pour une vérification. Mais malheureusement, on ne sait pas ce qui s’est passé au sein de cet escadron, le matin, quand il a été relaxé, il a marché jusque chez ses parents et il est mort. Mais avant, il les a expliqué qu’il a été intercepté par la brigade de la surveillance de la gendarmerie, quand les gens ont appris cela, ils se sont immédiatement  levés pour venir là bas. Il semble qu’il a été bastonné. Mais nous avons demandé à un médecin légiste de venir faire l’autopsie pour voir de quoi il est mort », affirme le gouverneur. 
 
Le jeune étant ‘’populaire’’, les populations seraient choquées de la manière dont il est décédé. « Donc, dès hier, ils sont sortis massivement pour aller casser l’escadron de la gendarmerie mobile. Il a fallu beaucoup d’intervention. Il n’y a pas eu de dégâts majeurs, ils ont fait tomber un pan du mur de la clôture, et toutes les autorités à tous les niveaux ont passé des messages d’informations pour sensibiliser », a indiqué monsieur Damey. 
 
A l’en croire, avec la présence du général Bouréma Condé et les messages des parents de la victime ainsi que les autorités locales, « nous avons essayé de sensibiliser. C’est ce que nous sommes en train de gérer ». 
 
Toutefois précise Nawa Damey, « les présumés coupables sont déjà mis en état d’arrestation. Je pense que bientôt le calme va revenir » a conclu la première autorité de la région administrative de Kankan.
 
A suivre !
 
  Aliou BM Diallo
   Pour Africaguinee.com
   (+224) 664 93 46 24
 
Créé le Lundi 16 décembre 2013 à 13:02